mardi 26 avril 2011

15 formations pour booster son salaire

Véritable accélérateur de carrière, uneformation reste souvent le moyen le plus rapide d'accroitre ses responsabilités et sarémunération.
Chaque salarié a le droit à 20 heures de formations par an au titre du droit individuel à la formation (Dif). Des programmes plus longs permettent aussi d'approfondir certainesconnaissances et d'acquérir de nouveauxsavoir-faire
Utilisées intelligemment et en accord avec sonemployeur, ses formations peuvent s'avérer extrêmement précieuses en vue d'améliorer sonemployabilité. Aperçu de 15 domaines de compétences pour lesquels se former constitue un pari intéressant sur l'avenir.

Apprendre la langue d'un des pays émergents
L'Inde, la Chine et le Brésil représentent plus de 40 % de la population mondiale. Au cours de ces dernières années, ces pays dits émergents se sont peu à peu élevés au rang de puissances exportatrices mais aussi de véritables bassins de consommation. Les entreprises françaises ont bien compris le potentiel de ces nations et multiplient les échanges commerciaux avec elles.
Dans cette optique, les profils maitrisant le chinois, l'hindi ou le portugais vont indéniablement devenir très prisés, d'autant plus qu'ils restent rares à ce jour. Vous former dès à présent à l'une de ses langues constituent un pari sur l'avenir et sur le succès de votre carrière.

Suivre un MBA dans son domaine de compétence
Se reconvertir ou grimper dans la hiérarchie, les raisons pour suivre un MBA sont légions. Même si l'investissement est conséquent, le jeu en vaut souvent la chandelle. S'il est bien sûr important de mûrir son projet et de s'assurer du soutien de sa hiérarchie avant de se lancer, le MBA constitue souvent un excellent tremplin à une carrière et permet d'augmenter considérablement sa rémunération, la fourchette moyenne se situant entre +50 % et +100 %.
Finance, marketing ou ressources humaines sont autant de filières pour lesquelles les MBA sont nombreux et constituent un véritable booster. Attention toutefois car l'investissement est aussi conséquent en termes de temps. Suivre un MBA implique des sacrifices, cela peut conduire à mettre son job entre parenthèses voire à sacrifier momentanément sa vie personnelle.

Se former à la responsabilité sociétale des entreprises
Surfant sur la vague du Grenelle, les métiers en lien avec l'environnement sont en plein boom depuis quelques années, comme en témoigne l'essor du métier de responsable du développement durable. Dans la mesure où les formations initiales en la matière sont encore rares, cette fonction à responsabilité est bien souvent occupée par des collaborateurs ayant appris sur le tas ou ayant suivi une formation continue.
C'est une orientation intéressante que vous pouvez donner à votre carrière en vous formant à une telle spécialité. Vous pourrez aussi prétendre à des rémunérations assez fortes car  l'offre reste pour l'instant inférieure à la demande.

Apprendre à manager la diversité
L'allongement de la durée du travail ou la globalisation effrénée du marché du travail sont autant de facteurs qui vont rendre le monde de l'entreprise extrêmement hétérogène. La fonction de responsable de la diversité s'est développée avec l'essor des contraintes légales et des préoccupations sociales qui entourent les thèmes de la diversité et de l'égalité des chances. Mais tous les managers se trouvent en situation de devoir gérer des collaborateurs aux profils variés.

Depuis la problématiques des seniors à l'origine sociale ou géographique des salariés, les entreprises ont intérêt à mettre en place des actions spécifiques destinées à rendre l'accès à l'emploi équitable. Savoir jongler entre les préoccupations de chacun et satisfaire les exigences du plus grand nombre est quelque chose qui s'apprend. Vous ne devez pas hésiter à vous former à l'art du management de la diversité pour prétendre aux responsabilités.

Prendre le virage de l'Internet
Référencement, e-commerce ou web analytics sont autant de domaines de compétences qui prennent progressivement de l'ampleur au sein des entreprises. Les sites internet des entreprises sont en effet devenus des vitrines majeures et sont à ce titre un outil qu'elles ne peuvent plus négliger.
Dans cette optique, se former aux nouveaux outils du e-business peut constituer un choix payant. Un cadre marketing généraliste a ainsi tout intérêt à s'intéresser au web marketing. Fort de cette connaissance, il améliore son employabilité. Il est aussi susceptible de contribuer au développement d'un département web marketing au sein de son entreprise et ainsi monter dans l'échelle de la hiérarchie.

Se former à la gestion des risques opérationnels
Les risques sont partie prenante de la vie d'une entreprise. Dans un monde en perpétuelle évolution, celles-ci se doivent d'anticiper les nouvelles tendances et tout mettre en œuvre pour se prémunir contre les dangers potentiels.Elaborer des structures de gestion du risque ou réussir la création d'une cellule d'urgence sont donc autant de compétences de plus en plus prisées. Des préoccupations susceptibles de concerner de nombreuses fonctions, à tous les étages de l'entreprise.
Des formations existent qui vous aideront à maîtriser les divers paramètres et composantes du risque opérationnel et feront de vous un manager capable d'agir dans l'urgence et réagir aux situations critiques avec sang froid et raison. Des qualités qui sont l'apanage des plus hauts potentiels.

Allier management et connaissances scientifiques
Compte tenu des tendances dans les biotechnologies, mais également de la volonté des grands laboratoires d'exploiter au mieux leur portefeuille, la fonction de business developper est en vogue. Les profils ingénieurs en biochimie par exemple ont tout intérêt à se former dès à présent aux compétences transverses telles que le management et la communication.

En ajoutant à leurs connaissances techniques des compétences managériales, ils améliorent leur employabilité et justifient des prétentions salariales plus élevées. Les doubles compétences seront en effet de plus en plus prisées.

Mettre un pied dans l'éco-construction
Si l'avènement des préoccupations environnementales a permis une prise de responsabilité des entreprises en la matière, avec le développement de la RSE, il a aussi contribué à populariser l'éco-construction. L'explosion récente du marché a entrainé une raréfaction de profils disponibles et compétents.Il peut donc être intéressant, pour les professionnels du BTP de s'adapter, se renseigner et surtout se former sur les nouveaux produits en rapport avec l'éco-construction.
Outre l'aspect technique, il y a tout un volet juridique qui doit être appréhendé afin que vous soyez au courant des normes qui se mettent en place progressivement.

Découvrir les outils pour lancer son entreprise
Parfois le moyen le plus sûr de booster sa carrière et sa rémunération reste de se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat. Mais là encore, mieux vaut se préparer avant de se jeter dans le bain. 

Certaines formations proposent des modules propres aux entrepreneurs. Des formations qui permettent d'acquérir des compétences indispensables telles que des notions de gestion, trésorerie, droit ou même négociation. En bref de quoi vous permettre de franchir le pas et lancer votre activité sereinement, sans idéalisme. Attention toutefois, certaines compétences comme le sens des affaires, ne s'acquiert pas simplement au cours d'une formation.

Se former au prochain gros projet de l'entreprise
Une carrière peut parfois se construire au hasard des opportunités qui s'offrent à vous. Les plus habiles en la matière sont ceux qui savent anticiper les tendances et préempter un domaine de compétences. La vie en entreprise n'échappe pas à la règle.
Si vous avez envie de donner un nouvel élan à votre carrière, vous devez rester à l'écoute des projets qui sont en développement et vous positionner pour en prendre la direction. Si vous n'avez pas forcément toutes les compétences requises, vous pouvez décider avec votre employeur de vous y former pour éventuellement partager ensuite vos connaissances avec le reste de l'entreprise.

Penser à l'industrie du loisir et du tourisme
Avec près de 80 millions de visiteurs annuels, la France est la première destination touristique au monde. C'est donc peu dire que le secteur du loisir reste porteur, quand bien même la crise en a freiné le développement. Hôtellerie, restauration, agences de voyages ou parcs d'attraction continuent à recruter à tour de bras.
Ces organisations n'hésitent pas à recourir à des profils aussi riches que variés. Elles peuvent donc être un point de chute intéressant pour celui qui désire donner un autre élan à sa carrière. Les chefs de produits, les business developpers et les financiers pourront donc profiter d'une formation pour s'initier aux arcanes du tourisme et ainsi prétendre à ces postes hautement rémunérateurs.

Se doter d'une solide culture personnelle
Evoluer au sein d'une entreprise implique aussi de faire bonne impression et développer ses réseaux. En bref, il s'agit de se faire remarquer. Pour cela, il est possible d'être le centre de toutes les attentions lors des pauses café ou déjeuner en étant capable de donner son avis sur tous les sujets, de partager les dernières tendances. Briller en entreprise c'est aussi briller lors des moments les plus informels. En ce sens, être doté d'une culture générale solide est un gage de réussite.
De nombreux organismes dispensent des formations permettant de s'initier aux secrets du cinéma asiatique ou à l'histoire de la peinture. Bien évidemment, tout cela reste soumis à l'accord de votre supérieur qu'il faudra savoir convaincre.

Se convertir à la restructuration de dette
La crise financière étant passée par là, les brokers et leurs spéculations effrénées sont rentrés dans le rang au profit d'un nouveau profil, les restructurateurs de dettes. En effet, la récession économique a contribué à la raréfaction des crédits aux entreprises dont bon nombre se sont alors retrouvées dans l'incapacité de tenir leurs engagements financiers. Cette filière de restructuration du passif de l'entreprise, en renégociant notamment les conditions de remboursement auprès des différents créanciers, va avoir le vent en poupe d'ici un ou deux ans.
Pour ne pas rater le wagon, vous devez donc dès à présent améliorer vos capacités de négociateur mais aussi votre maîtrise des arcanes de la finance d'entreprise. Formations en négociation commerciale et gestion d'entreprise doivent au plus tôt figurer à votre agenda.

Mieux piloter votre informatique
L'informatisation croissante des entreprises et de leurs outils de productions rendent les directions du système d'information toujours plus importantes. Mais tous les responsables de l'entreprise ont intérêt à se mettre à niveau pour bénéficier des innovations technologiques. Trouver des solutions informatiques aux besoins stratégiques de l'entreprise est donc au cœur des préoccupations de ces profils qui peuvent prétendre à des rémunérations extrêmement intéressantes.
Cloud computing, green IT ou virtualisation de process sont autant de domaines de compétences que vous aurez intérêt à maitriser avant de les mettre en place au sein de votre entreprise. La formation devra vous permettre non seulement d'accroitre vos connaissances mais aussi améliorer votre capacité à communiquer sur ces problématiques.

Apprendre à optimiser un chiffre d'affaires
La capacité à développer ses prévisions avec précision et celle consistant à établir sa stratégie tarifaire sont autant de compétences qui sont enseignées dans le cadre de formations à la gestion du revenu. 
Autrefois apanage des compagnies aériennes, la fonction de yield manager est en plein essor dans d'autres secteurs. Dans l'hôtellerie par exemple, il s'agit de conjuguer les taux de fréquentation avec le prix des chambres pour bâtir un plan d'action d'optimisation du chiffre d'affaires. De plus en plus de profils marketing mais aussi financiers se tournent donc vers ces métiers qui embauchent avec constance et garantissent une belle évolution de carrière professionnelle.

source internaute

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire