mardi 26 avril 2011

Les bons arguments pour demander une formation

Managementjuridique ou bureautique... Pourévoluer, vous reconvertir ou parce que vous estimez avoir certaines lacunes, la formationrythme votre carrière au sein d'une entreprise. Chacun soit s'en servir pour dynamiser sacarrière et avancer dans son travail.
Pourtant, faute de temps ou de budget, votreemployeur pourra être réticent à vous l'accorder. En cas de refus, c'est vous qui serez pénalisé. Il vous faut donc trouver les mots justes pour obtenir les modules de formation que vous jugez nécessaire. Le Journal du Net vous dispense quelques conseils pour obtenir l'aval de votre manager.

"Nous ne sommes pas bons sur ce sujet"
Vous avez remarqué que votre service n'opérait pas à son maximum, que certains points étaient défaillants ? N'hésitez pas à le signaler à votre hiérarchie et à proposer de prendre les choses en main, quitte à devoir suivre une formation pour cela. Votre supérieur sera forcément intéressé par l'acquisition d'une nouvelle compétence si vous présentez votre suggestion correctement.
"Etayez votre argumentaire par des chiffres, conseille Alain-Frederic Fernandez, consultant expert en gestion dynamique des compétences.Expliquez qu'une lacune dans le domaine juridique ou fiscal vous a coûté x milliers d'euros jusqu'ici et que se former dans le domaine se révèlerait plus que rentable sur le long terme." L'entreprise sera plus sensible à un discours qui lui montre concrètement tout ce qu'elle peut gagner. C'est l'éternelle loi du gagnant-gagnant.

"Les concurrents sont mieux armés que nous"
Parfois, une formation peut permettre à une entreprise de rester compétitive sur un marché en acquérant une compétence que ses concurrents maîtrisent déjà. Parce que vous avez déjà travaillé dans d'autres entreprises du secteur, parce qu'au détour d'un forum spécialisé un concurrent vous a mis au courant d'une nouvelle pratique mise en place chez lui ou parce qu'un client vous a vanté les mérites d'un rival, vous avez pris conscience que votre entreprise est à la traîne. Informez votre hiérarchie de son retard dans tel ou tel domaine et proposez-vous pour vous y formez, pour ensuite sensibiliser le reste de l'entreprise.
"Les marchés évoluent perpétuellement, admet Sylvain Cotin, responsable ressources humaines chez l'éditeur de logiciels SAS. Le secteur de la finance, par exemple, a été soumis à de nouvelles règlementations bancaires. Cela nous a contraint à former nos équipes." Toute entreprise comprend rapidement qu'elle ne peut se laisser distancer.

"J'ai besoin d'une remise à niveau"
Depuis quelques temps, vous avez le sentiment de perdre un peu le fil, vous avez du mal à remplir certaines tâches et sentez que vous êtes moins performant que vos collègues. Ne vous laissez pas abattre, prenez conscience de vos faiblesses et travaillez-les. "Si vous avez l'impression d'être largué sur un point, n'hésitez pas faire état de votre envie d'y remédier à votre hiérarchie", conseille Alain-Frederic Fernandez.Sachez d'ailleurs que votre employeur est tenu de vous donner les moyens de vous maintenir au niveau, selon l'article 63-1 du code du travail. N'hésitez pas à le rappeler subtilement si nécessaire.
"Vouloir se sentir plus à l'aise dans son métier est tout à fait légitime, affirme Véronique Staat, responsable formation chez Deloitte. Que ce soit pour une formation bureautique ou une formation technique, votre employeur comprendra votre envie de vous améliorer."

"Ca ne vous coûtera rien"
L'une des réticences majeures d'une entreprise à l'égard des formations de ses employés provient de leur coût. Qu'à cela ne tienne, faites en sorte que votre employeur n'ait pas un centime à débourser. "Un employé nous a consulté au sujet d'une formation de reconversion dans le transport de marchandise, illustre Véronique Staat. Cela n'avait rien à voir avec notre cœur de métier mais nous l'avons aidé à monter un dossier pour trouver des financements." De nombreux organismes, comme le Fongécif, sont susceptibles de vous accompagner. Les ressources humaines pourront vous aider à les identifier.
"Le fond paritaire de sécurisation des parcours professionnels s'adresse lui aux  moins de 26 ans, aux seniors ou à ceux qui reviennent de congé maternité, ajoute Alain-Frederic Fernandez. Abondé par les entreprises, il permet le financement de formations pour ces populations plus exposées aux problèmes d'emploi que les autres."

"J'ai envie d'évoluer au sein de l'entreprise"
Henry Ford avait l'habitude de dire qu'"il n'y a de richesses que d'hommes". Vous incarnez le présent de votre entreprise mais aussi son futur. A vous de développer un projet professionnel en cohérence avec la stratégie de votre employeur et de profiter d'une formation pour faire part de vos envies d'évoluer.
"Evoluer, apprendre une technique plus complexe ou prétendre à une promotion, les raisons ne manquent pas pour vouloir se former, explique Alain-Frederic Fernandez. Associer une formation à un projet de carrière est un bon calcul, votre employeur y voit de la motivation et de l'ambition." Par ailleurs, une entreprise est souvent désireuse de "développer l'employabilité du collaborateur, aussi bien pour l'interne que l'externe", selon Véronique Staat. Alors n'hésitez plus, donnez-vous les moyens de vos ambitions.

"C'est un avantage compétitif dans notre secteur"
Dans certains secteurs, lorsque la compétition est acharnée, le moindre avantage compétitif peut permettre de gagner des parts de marché importantes et de s'imposer comme le leader. A vous d'identifier ces compétences clés qui permettront à votre entreprise de sortir de la mêlée et de vous y former.
"Il faut toutefois être capable de maîtriser la prospective des métiers, prévient Alain-Frederic Fernandez. Un chargé de clientèle pressentant le développement de la visioconférence pourrait légitimement demander à y être former, à condition de prouver que cette évolution est inéluctable." Dans ce cas précis, il est utile d'appuyer sa requête sur des études ou  des éléments permettant à votre hiérarchie de comprendre que la visioconférence est l'avenir de la relation clients.

"J'en ai absolument besoin pour travailler"
Pour accompagner une prise de poste ou vous initier à une nouvelle règlementation, une formation vous semble indispensable. Il vous fait donc argumenter auprès de votre hiérarchie pour le lui faire comprendre. "Il est important de donner des indicateurs de réussite pour rassurer la hiérarchie sur l'utilité de la formation, conseille Alain-Frederic Fernandez. Montrez quel sera le retour sur investissement." Lorsque l'on vous confie une nouvelle mission, conditionnez votre aval à l'obtention d'une formation. Sans tomber dans le chantage, dites que vous en aurez besoin pour vous sentir à l'aise face à votre prochain défi.
"Exprimez vos attentes en matière de formation pour accompagner votre prise de poste, suggère Sylvain Cotin. Des consultants avant-ventes et Business Developer qui devaient s'attaquer à un dossier nouveau en lien avec le développement durable sont venus nous soumettre des propositions de formation sur ce thème. Nous les avons bien sûr acceptées."

J'ai envie de mieux comprendre l'entreprise
Lorsque l'on opère dans une fonction support telle que l'administratif, on n'a pas toujours une vision claire de ce que fait notre entreprise. C'est d'autant plus vrai si celle-ci opère sur un secteur à forte technicité. Dans ce cas, vous pouvez expliquer à votre chef de service que vous aimeriez mieux comprendre l'activité de l'entreprise.
"Les formations fournissent aussi l'occasion de se faire expliquer le rôle de ses collègues, de comprendre ce qu'ils font chaque jour et d'échanger autour de son quotidien dans l'entreprise", confirme Véronique Staat. Cette prise de recul sur l'activité de l'entreprise est bénéfique au salarié : elle donne un sens à ses missions quotidiennes. Par ailleurs, les formations vous permettent de développer votre réseau interne. Les employeurs soucieux de faire croître une bonne culture d'entreprise y sont sensibles. Ils y verront l'occasion de vous faire rencontrer les uns les autres.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire